Le kebab aussi connu sous le nom du “Grec”, est un sandwich qui n’a rien de grec. Le kebab a été créé pour la première fois dans les années 1970 à Berlin par un turc dont le nom est « Kadir Nordmann ».  Un immigré qui a eu la brillante idée de fusionner le pain, les légumes et la viande.

À l’origine, le nom de kebab est tiré de kepa, une façon très particulière de cuire la viande en Turquie.

Il est même dit que les ottomans, en Moyen-Âge, prenait pour habitude d’enfiler des morceaux de viande sur leurs épées pour les cuire.

Ce n’est qu’en 1830, qu’un homme nommé Amid Oustaz a eu l’idée de changer la position de  la broche de viande et donc de la mettre  à la verticale, et non à l’horizontale comme le faisaient les soldats au coin de feu.

Un siècle après, Kadir Nordmann reprend la technique sauf qu’il y ajoute du pain, ce qui  donne naissance au kebab qui existe aujourd’hui.

Pour le mode de cuisson et le choix de la viande il faut savoir que, mis à part le pain, ce qui caractérise le kebab, c’est bien évidement l’agneau.

Il est donc très important de choisir le bon morceau. Privilégiez toujours une pièce plus ou moins grasse, comme l’épaule.

Il est conseillé de la découper en petit morceaux ou en lamelles afin d’en faire une marinade, Ajoutez-y un oignon, du paprika, du cumin, une pincée de mignonnette, du poivre et un filet d’huile d’olive. Laissez la viande mariner quelques heures au frais avant de la passer sous le grill de votre four.

Une fois la viandée grillée, il faudra vous munir de votre pain spécial kebab, de la salade, des rondelles de tomates, un oignon émincé, et d’une cuillère à soupe de crème fraiche épaisse dans laquelle vous pouvez préalablement ajouter de la coriandre hachée.

Des bonnes frites en accompagnement et le tour est joué.